Palais de Justice

Palais de Justice, Théâtre, Crédit Lyonnais, Place Myron Herrick

Photographie : Gilles Labbe, 4 janvier 1977

Le Crédit Lyonnais :

Permis de construire délivré le 8 octobre 1923 (plans déposés le 14 juin précédent).
André Narjoux était l’architecte attitré du Crédit Lyonnais, pour lequel il a construit de nombreuses autres agences.
L’entreprise Richard Dior était chargée des travaux.
Durant la première guerre mondiale Reims, ville du front, a été détruite à plus de 80 pour cent. La reconstruction de la ville, durant les années 1920, va servir de terrain d’expérimentation. Les styles les plus divers se côtoient : des styles hérités du passé comme le style haussmanien, mais aussi des styles plus novateurs tel que le style Art Déco.

Source : Les Reims Anciens

1977-01-04-theatre-palais-justice

Place Myron-Herrick

Carte postale semi-moderne qui a voyagé en 1950. (Collection personnelle)

Herrick, place Myron T. [1929].

<= 22-25, rue Carnot, => rue de Vesle.
70 x 15 mètres.
Ancienne place du Palais-de-Justice.

(1854-1929). Ambassadeur des États-unis. Né à Hunstington (Ohio) le 9 octobre 1854, mort à Paris le 1er avril 1929. Myron T. Herrick, pendant la guerre 1914-1918, contribua à la création des hôpitaux américains en France. Il apporta ensuite une aide précieuse à la reconstruction des villes, leur ravitaillement et leur équipement. Il vint à Reims, le 19 juillet 1921, pour la pose de la première pierre de la nouvelle bibliothèque. Le 21 mai 1922 il posa celle de l’Hôpital Américain. Il reviendra à l’inauguration de ce dernier le 30 avril 1925 et le 11 mai 1927 à celle des nefs de la cathédrale.

Vue faite depuis la rue Carnot vers la rue de Vesle.

 

theatre-pj-bk-ra

 

Le Parvis et l’arrière du Palais de Justice

Les grandes ruines à gauche sont celles de l’hôtel du Lion d’Or, où Pierre Loti a séjourné au début de la Grande Guerre. On reconnait bien le palais de Justice amputé de sa toiture et l’arrière du Grand Théâtre. Un baraquement provisoire, au centre, a déjà été installé.

Sur la photographie actuelle, on voit bien les échafaudages de la réfection de la grande rosace, ils sont recouverts d’une bâche blanche.

10-46-parvis-Palais-justice

La rue Carnot vue depuis le Palais de Justice – 1906

Le palais de justice construit à partir de 1833, sur l’emplacement de l’hôtel-Dieu, hôpital datant de IVe siècle, développé par l’archevêque Hincmar, a été inauguré le 5 novembre 1839, jour de la rentrée des tribunaux.

A l’angle de la rue Carnot et de la rue du Trésor (à droite) se trouvait le magasin « A l’Eglantine » qui fut détruit lors de la Grande Guerre. Il fit place au Crédit Lyonnais, aujourd’hui LCL. Ce bâtiment fut construit en 1924 par l’entreprise Blondet. La rue Carnot s’est élargie des deux côtés lors de la Reconstruction.

Source « Reims d’Hier à Aujourd’hui » de Michel Thibault, Editions Sutton.

CPA : Collection personnelle. Cette carte a circulé le 26 juin 1906.

 

RCarnot-PJ-BK

 

72-RCarnot-PJ-BK-RA1