Au XIXe siècle, Reims est une ville industrielle textile. Dès 1844 le Conseil municipal envisage la création d’un Bureau central de mesurage des tissus suite aux demandes des fabricants qui veulent une vérification de la longueur et de la qualité des tissus faite sous la responsabilité de l’administration municipale afin de garantir l’indépendance et l’impartialité des mesureurs. En 1845, il est installé dans la maison dite « la Douane » qui est louée par la ville. La construction d’un local est décidée en 1853 et l’installation du matériel à lieu en mai 1856.

En 1885, Narcisse Brunette explique «nous n’avons élevé primitivement qu’un bâtiment aux proportions modestes, mais en réservant un terrain suffisant pour qu’il fut plus tard possible de l’agrandir sans interrompre le fonctionnement normal du Bureau. Ce que nous avions prévu n’a pas manqué de se produire ; il a fallu à plusieurs reprises agrandir l’édifice, et aujourd’hui les recettes de cet Établissement tiennent une large place dans les revenus municipaux. »

Archives Municipales et Communautaires

On peut rappeler qu’en 1866, la fabrique de Reims et sa région, comptait 206380 broches tant en peigné qu’en cardé et occupait 98000 ouvriers.

Le 19 septembre 1914, l’incendie de la cathédrale s’étendit à tout le quartier et le bureau central de mesurage et conditionnement  fut à la proie des flammes, comme le montre la carte postale ci-dessus. Aujourd’hui il s’agit d’un quartier de bureaux et résidentiel.

Michel Thibault

Carte postale ancienne : Michel Thibault

icon-car.png
Boulevard de la Paix/rue Eugène Desteuque

chargement de la carte - veuillez patienter...

Boulevard de la Paix/rue Eugène Desteuque 49.255944, 4.039278

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *