Hôtel particulier avant la Grande Guerre, cette clinique, tenue par le docteur Lardennois, a été complétée dans les années 20 d’une annexe en brique comprenant le bloc opératoire. C’est ensuite le docteur Billard qui a repris la clinique après la seconde guerre mondiale

Aujourd’hui, c’est devenu le CMPP : Centre médico-psycho-pédagogique.

Les deux clichés sont de Lucien Loth et les cartes postales appartiennent à sa petite-fille, on peut découvrir ce photographe professionnel et ce que l’on sait pour le moment de ses œuvres sur le site qu’elle a réalisé en hommage à son grand-père.

Merci pour l’accueil du CMPP qui m’a permis de faire la photographie de la terrasse (prise juste après la seconde guerre mondiale) et à Madame M. Billard et à Jacques Cohen pour leurs explications.

Jean Jacques Auguste Billard (né le 24 février 1893 à Malesherbes (Loiret) – mort le 3 juillet 1968 à Reims) était une personnalité de Reims.

Officier de la Légion d’honneur, chirurgien, professeur honoraire de clinique chirurgicale à la faculté de médecine et chef du service de chirurgie des hôpitaux de Reims.

Résistant, il fut maire de Reims de 1944 à 1945. Fils et petit-fils de médecin, il épousa à Reims, en 1925, Anne-Marie Antoinette Lardennois (1900 – 1964), fille du docteur Henry Lardennois. Ils reposent tous deux au cimetière du Nord. (source Wikipédia)

clinique-lardenois - Copie

Clinique Billard Lardenois
Clinique Billard Lardenois

Kellermann, rue [1894].

<= 32-34, boulevard Lundy, => 19-21, rue Savoye.
215 mètres de longueur.
En 1892, P. Pierrard proposa d’ouvrir sur sa propriété une rue nouvelle, entre le boulevard Lundy et la rue Savoye. Il offrit d’en verser le montant de la dépense à la Ville et demanda qu’elle soit appelée rue Adam-Smith, le grand économiste écossais. L’autorisation d’ouverture à titre de voie privée fut accordée.

(1735-1820). Maréchal de France. Né à Strasbourg le 28 mai 1735, mort à Paris le 13 septembre 1820. François Étienne Christophe Kellermann, duc de Valmy, gagna la bataille de Valmy en 1792. Franc-maçon il fut grand garde des archives du Grand Orient. Il épousa Marie-Anne de Barbé-Marbois et repose au Père-Lachaise.

Source : Jean-Yves Sureau dans la Vie rémoise

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rue Kellermann

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rue Kellermann 49.260411, 4.037175

Laisser un commentaire