Depuis leur inauguration en 1929, les Halles du Boulingrin font partie intégrante de l’identité de Reims. Architecture et structure modernes, matériaux et techniques de construction de pointe, les Halles symbolisaient alors l’avenir et la reconstruction après les ravages de la première Guerre Mondiale.

Elles étaient pour Reims et ses habitants un véritable objet de fierté. Pourtant, les années passant, ce chef d’œuvre architectural s’est retrouvé dans un état de délabrement tellement avancé qu’il a fallu en interdire l’accès au public. Sa démolition fut même envisagée.

 En 2006, la municipalité décide de restaurer les halles et de leur redonner leur fonction originelle. Le chantier, financé par l’État, la Région et la ville de Reims, s’étend de 2010 à 2012. La maîtrise d’œuvre est confiée à François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, la maîtrise d’ouvrage à la Ville. Les chiffres du chantiers ont vertigineux : 47 entreprises et 60 ouvriers au quotidien, 600 tonnes d’échafaudage, 900m2 de verres armés… L’enjeu principal est la restauration des superstructures avec la réparation des bétons tandis qu’une étanchéité liquide doit protéger la voûte des intempéries. Le monument étant classé, la restauration doit être la plus proche possible de la construction d’origine. Ainsi, les verres armés ont été coulés dans la même couleur jaune qu’à l’origine, les faïences proviennent du même fournisseur. Les traces de coffrage sur la voûte, typiques de la technique de construction des années 1920, ont aussi été restituées. Les halles ont fait l’objet d’une reconnaissance par le label Patrimoine du XXe siècle et, suite à leur restauration, par le prix Europa Nostra.

Source : Laissez-vous Conter les halles du Boulingrin, 2015, Edi. Ville de Reims

icon-car.pngFullscreen-Logo
Halles du Boulingrin

chargement de la carte - veuillez patienter...

Halles du Boulingrin 49.260803, 4.031146

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *