École

Les écoles de l’avenue de Laon

Cet ensemble scolaire se situait sur l’avenue de Laon, à l’angle de la rue du Mont d’Arène. C’est aujourd’hui une résidence de personnes âgées.

L’école datait de la deuxième moitié du XIXe siècle (1851) et figure sur un plan de 1868. Elle a été démoli en 1970.
La maternelle de la rue du Mont-d’Arène a été dirigée de 1888 à 1917 par Marie-Clémence Fouriaux qui eut une conduite héroïque pendant la Grande Guerre.
Carte postale : collection Michel Thibault (Amicarte 51)
avlaon-ecoles

La rue du Mont d’Arène vue de l’avenue de Laon

Mont-d’Arène, rue [1840].

<= 49-55, avenue de Laon, => 68-70, avenue Brébant.
835 mètres de longueur.

Nom dû aux vestiges d’un amphithéâtre antique qui se trouvait près de l’église Saint-Thomas. Ces vestiges ont disparu au milieu du 19e siècle. Le nom de la rue était parfois déformé en rue du Mont de la Reine. (La Vie Rémoise)

Sur la gauche de la carte postale, on peut voir un coin de l’Ecole aujourd’hui remplacée par une maison de retraite. Sur la droite se trouvait le commissariat du 4e Canton.

 

MtArene-Laon-RA

 

L’école de la rue de Thillois

Reims – École communale de filles, rue de Thillois

Cette carte a été vendue au profit des Écoles Dévastées par « L’École pour l’École ».

On peut y voir inscrit à la main, au dos, cette mention :

L’École pour l’École, Bastion 53, 2 Bd Lannes, Paris 16e

Écolières privilégiées, participez joyeusement et généreusement au Noël des enfants des Régions Dévastées !

Ecole de la rue de Thillois

La cour d’honneur de l’École Notre-Dame, rue Saint-Pierre-les-dames

Au dos de la carte il a été inscrit par une élève pensionnaire de l’époque (pas de date, mais après la Reconstruction) :

La galerie du bas avec les baies.
Au bout, le réfectoire
Au dessus du réfectoire classe de 5e.
Au 2e, premier dortoir
Au-dessus de la 5e, les chambres et l’infirmerie
Notre chambre est marquée d’une croix.
Au 3e, second dortoir

École Notre-Dame
École Notre-Dame

Place des Six cadrans, l’arrière du Collège Université

Cette carte n’a pas voyagé et n’est pas datée, peut-être des années 1950 ?

Le collège, à l’époque « Le Petit Lycée » a été rehaussé d’un étage et la cour sur la rue s’est transformé en gymnase

Le kiosque a été remplacé par une sculpture de Christian Renonciat ; cet artiste a commencé par des œuvres hyper-réalistes en bois sculpté. Depuis 1984, il parcourt une seconde voie parallèle, la création monumentale, pour laquelle il marie imaginaire et technique dans des matériaux très divers (fonte d’acier, bronze, aluminium…) avec souvent la tonalité d’une archéologie imaginaire

Il a travaillé, dans les années 1995 avec les élèves du Lycée Yser de Reims.
Sa sculpture monumentale d’un cheval, dans la ville d’Aytré, près de la Rochelle, est devenu le symbole de la ville.

Petit Lycée
Petit Lycée

L’actuelle École Blot, au 55 rue Chanzy

Pour célébrer ses 90 ans, l’école Blot colore la Place Royale de Reims avec l’aimable concours de la Sous-préfecture de Reims et de la Ville de Reims.
Le panoramique, inspiré des jardins japonais, sera visible du public pour une période d’au moins un an.

Lire la biographie d’Eugène Blot sur Wikepédia

L’École Blot
L’École Blot

L’emplacement de l’école Blot en 1925

Cette photo date de 1925, l’école était installée à cette époque au 87 rue du Barbâtre.
Pour célébrer ses 90 ans, l’École Blot colore la Place Royale de Reims avec l’aimable concours de la Sous-préfecture de Reims et de la Ville de Reims.
Le panoramique, inspiré des jardins japonais, sera visible du public pour une période d’au moins un an.

Voir le site de l’école Blot

Les 90 ans de l'école Blot
Les 90 ans de l’école Blot

Char de l’Ogre et du Petit Poucet

5 juillet 1914, la fête des Écoles Laïques

Fête des écoles
Fête des écoles

ob_179312_ogre017Exposition de Dominick Boisjeol.

De la réalité augmentée de l’ogre

Les ogres traversent les contes et l’histoire et installent leur petite « baraque » tout près de chez vous !!! Il y aura à voir et à manger : dévorera bien qui dévorera le dernier… Soyez curieux, venez nombreux !

Fête de présentation, le mardi 26 mai 2015 à 18h00 au Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux, 8 rue Kléber

L’ogre d’en face

 

 

La Grande Guerre et la Reconstruction de la chapelle de l’institution Notre-Dame

« …Tout à coup dans la matinée voilà un sifflement épouvantable suivi de l’éclatement au-dessus de nous si fort que toutes ensembles nous courbions le dos pendant que notre lumière s’éteint, puis c’est la chute de la maison, il semble.. nous gardions le silence de l’effroi et récitions intérieurement notre acte de contrition. Par les soupiraux entraient en quantité des matières qui obstruaient l’air avec un bruit de soufre. Bruit de chute de murailles, de pierres, d’ardoises, de vitres. Je me disais : si c’était la partie qui nous abrite nous serions tuées par le choc, ce doit être la grande aile… »

Madame Taillart (Mère Marie Emilie)

Merci à Monsieur Binninger pour son accueil.

Chapelle de l'école Notre-Dame
Chapelle de l’école Notre-Dame

La reconstruction de la chapelle

Chapelle de l'école Notre Dame
Chapelle de l’école Notre Dame