Aux 55, 57 et 59 rue de Vesle, la Samaritaine ouvre en 1922 un grand magasin d’habillement pour hommes, jeunes gens et enfants, près du magasin baptisé “À la Tour Saint-Jacques” situé dans la même rue au n° 47.

Peu de temps après, les deux magasins se réunissent sous l’appellation “À Saint-Jacques” (Société de fabriques réunies).

On trouve dans ce grand établissement de la confection pour dames et enfants, avec ateliers de retouches, des tissus, couvertures, rideaux, toilettes de 1ère communion et de mariée, lingerie, corseterie, chapellerie, fourrures, ganterie, parapluies, sacs etc.

Une annexe est créée au 47, rue de Vesle pour les vêtements pour hommes et garçonnets ainsi que tenues de travail.

En 1961, la chemiserie pour hommes est située au n° 61 de la même rue ,avec une entrée indépendante, la lingerie pour dames au rez-de-chaussée du 63, à l’angle angle de la rue des Capucin,s et la layette au 1er étage.

Une publicité mentionne : La plus importante spécialité d’habillement de la région.

Lors de la fermeture l’emplacement sera repris par la chaîne britannique Marks & Spencer et, à la fermeture de ce dernier, H & M prendra le relais.
Aujourd’hui les locaux sont occupés par la parfumerie Sephora, H & M et par Bouygues Telecom.

Source : Michel Thibault, Reims et ses commerces, collection Mémoire en Images, Edi. Alain Sutton

Ci-dessous, une carte postale appartenant à Michel Thibault montrant le magasin après la Reconstruction

Les publicités du magasin. Documents Laurent Leroy


Les autres grands magasins à Reims :

icon-car.pngFullscreen-Logo
Magasin Saint-Jacques

chargement de la carte - veuillez patienter...

Magasin Saint-Jacques 49.252225, 4.025320

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.