Photographie ancienne, 1951, collection Jean Bousquet

Herrick, place Myron T. [1929].
Ancienne place du Palais-de-Justice.
(1854-1929). Ambassadeur des États-unis. Né à Hunstington (Ohio) le 9 octobre 1854, mort à Paris le 1er avril 1929. Myron T. Herrick, pendant la guerre 1914-1918, contribua à la création des hôpitaux américains en France. Il apporta ensuite une aide précieuse à la reconstruction des villes, leur ravitaillement et leur équipement. Il vint à Reims, le 19 juillet 1921, pour la pose de la première pierre de la nouvelle bibliothèque. Le 21 mai 1922 il posa celle de l’Hôpital Américain. Il reviendra à l’inauguration de ce dernier le 30 avril 1925 et le 11 mai 1927 à celle des nefs de la cathédrale. Source : Jean-Yves Sureau dans La Vie Rémoise

Maintenant, l’arrêt des bus n’est plus devant le Théâtre devenu Opéra mais devant le Palais de Justice, les lettres qui distinguaient les lignes ont été remplacées par des chiffres et les bus qui desservent les grandes lignes ont maintenant un deuxième wagon. Citura (Le réseau des transports publics de l’agglomération de Reims) a remplacé les TUR (Transports Urbains de Reims) au moment de la mise en place du nouveau réseau du tramway.

Les transports en commun naissent à Reims en 1878 avec la création de deux lignes de coches hippomobiles radiales allant du nord au sud et de l’est à l’ouest, sur une longueur totale de vingt kilomètres. En 1881, les véhicules sont remplacés par des tramways, toujours tirés grâce à la traction animale qui perdure jusqu’en 1900, année où l’électricité est installée. Pendant ce temps, le réseau s’est densifié avec la création d’une troisième ligne en 1887. On comptait alors plus de 3,5 millions de voyageurs par an. À la veille de 1914, il est exploité avec 60 motrices et 40 remorques. Le réseau sera entièrement reconstruit après la guerre. Reims fait à la veille de la Seconde Guerre mondiale le choix d’abandonner le tramway, exploité alors sur 5 lignes avec 42 véhicules, et de le remplacer par des autobus dont l’utilisation est plus flexible ; la première ligne est ouverte en 1932. Source Wikipedia

Les bus en 1978 :

Voir l’article

icon-car.pngFullscreen-Logo
Place Myron Herrick

chargement de la carte - veuillez patienter...

Place Myron Herrick 49.254753, 4.032111

2 commentaires sur “Place Myron Herrick en 1951”

  1. Des Hautes Pyrénées … Je vois passer des images d’endroits que j’ai parcourus du temps de l’année de prépa que j’ai passée à Reims … parfois le souvenir se met au « diapason » de la photographie … bah, la rue Buirette se situe dans ce secteur … comme ce Welcome Hôtel que nous fréquentâmes … mon aimée et moi … bon,tous ces souvenirs s’avèrent personnels …
    Cordial salut à ceux passant par ici …

    1. Merci pour ces jolis souvenirs ! Vous êtes le bienvenu sur ce site… et si vous avez d’anciennes photos de votre année de prépa…. nous serions ravis d’en faire des montages.
      A bientôt ici, Véronique

Répondre à SCIBOR Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.