Le chantier de restauration de la façade principale de l’hôtel de ville englobe la restauration des pierres et éléments sculptés, des cheminées, le changement de toutes les fenêtres du 1er étage et des lucarnes du toit, une intervention pour la charpente intérieure fragilisée – en ciment armé pour l’essentiel et en bois pour le campanile, la restauration de la toiture en ardoises. Si le campanile a déjà fait l’objet d’interventions ponctuelles, successivement en 2003, 2007 et 2010, la couverture comme la charpente doivent être reprises.

L’histoire de l’édifice de l’hôtel de ville de Reims est longue et à rebondissements. Sa construction, décidée au XVIe siècle, fut interrompue faute d’argent pour se terminer au XIXe siècle. Ses multiples activités – musée, bibliothèque, tribunal… – vont se restreindre après la Première Guerre mondiale et une reconstruction complète de l’intérieur puisque le 3 mai 1917, seules ses façades subsistent après un incendie provoqué par les bombardements. Cette reconstruction débutée en janvier 1924 sous la direction des architectes Paul Bouchette et Roger-Henri Expert se termine en octobre 1927 et le 10 juin 1928 le Président de la République, Gaston Doumergue, inaugure l’hôtel de ville reconstruit. Côté façade comme côté décors intérieurs, l’hôtel de ville offre une leçon d’histoire. Source : https://www.reims.fr

La photographie de droite a été prise en 2020 :

2 commentaires sur “L’Hôtel de Ville : restauration de cette partie du bâtiment classée au titre des monuments historiques en 1862”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.