L’immeuble des magasins Schoens Froment, datant du milieu du XIXe siècle, a disparu pour laisser place à un ensemble moderne.

Paul Schoens, son frère et son épouse, née Froment, installent une fabrique de meubles 212 rue de Vesle, à l’emplacement du café de la Marine situé près de l’auberge des trois Poissons (Pont de Vesle). Après la première guerre mondiale, la Maison Schoens et Froment implante son établissement d’ébénisterie aux 111 et 114 rue de Vesle. L’usine construite à Pierry s’installe rue Passe-Demoiselles. Des dépôts sont créés à Châlons-sur-Marne et à Épernay. La publicité de 1928 mentionne plus d’un million de meubles en magasin !  On remarque, sur la droite de la photographie quelques maisons médiévales.
Récemment l’immeuble a été complètement refait, des étages ont été ajoutés et les trois façades des maison situées sur le côté droit, datant du XVIIe siècle, ont été intégrées à cette opération.

Sources : Olivier Rigaud, Pascal Stritt, Jacques Héritier dans Reims Mémoire, Edi Loire, 1994
Michel Thibault, Reims et ses commerces, collection Mémoire en Images, Edi. Alain Sutton

icon-car.pngFullscreen-Logo
111 rue de Vesle

chargement de la carte - veuillez patienter...

111 rue de Vesle 49.252600, 4.026200

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.