Établi à Paris dès la Belle Époque, il étendit son activité de commerce de vins et d’épicerie générale à toute la France : “Julien Damoy” fut l’enseigne de nombreuses succursales et supérettes, jusque vers 1970.
Son « Granvillons », “grand vin Damoy” au goût de framboise, eut ses heures de gloire jusque dans les années 1960.
Il était propriétaire de vignobles en Médoc (Château La Tour de By à Bégadan), en Beaujolais à Romanèche-Thorins (Château du Moulin à vent), ainsi qu’à Gevrey-Chambertin. Source : Wikipedia

Cet immeuble a été détruit au début des années 1960. Dans les années 1952-55 (?) j’allais encore chercher du lait au détail avec un bidon d’un litre en aluminium.

On peut remarquer que la maison à gauche et celle d’après sont toujours là.

Photographie : collection Chevallier-Bousquet

Photographie : Danielle Camus

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rue du Général Baratier

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rue du Général Baratier 49.256658, 4.037599

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.