Ville du succursalisme, Reims avait un Grand Bazar dont la construction avait commencé en 1893, situé rue de Vesle pour son entrée principale et rue Henri-Jadart comme entrée secondaire et de livraison. Il ouvre en 1895 et obtient la même année sa première médaille d’or à l’Exposition de Reims.  Il est dirigé par messieurs L. Demogé, Canlorbe et Viel.
En 1911, le Grand Bazar entreprend des grand agrandissements en s’étendant aux 35 et 37 rue de Vesle avec quatre étages de vente. C’est à cette époque la maison la plus importante de la région, la première à être équipée d’un ascenseur. Il fut presque totalement détruit par les bombardements allemand de 14-18.

Le magasin fut reconstruit par les Nouvelles Galeries de Paris sous la responsabilité des architectes Lamaizière père et fils, de Saint-Etienne, ils étaient chargés des succursales Nouvelles Galeries dans toute la France. Le nom ne fut pas appliqué à Reims à cause de la présence des Galeries Rémoises, afin d’éviter une confusion et  il prit donc le nom de Magasin moderne et fut inauguré le 9 octobre 1924.

Le 28 mars 1941, un incendie affecte la partie du magasin se situant rue Jadart, puis il est modifié en 1961 sur les plans de Dory et Dubard de Gaillarbois.

Les Galeries Rémoises ayant pris l’appellation Le Printemps, les Magasins Modernes peuvent modifier leur raison sociale. Ils deviennent, le 9 octobre 1991, les Nouvelles Galeries.. Cette même année, les Galeries Lafayettes sont majoritaires au sein du groupe.
Trois ans plus tard, en 1994, nouvelle dénomination pour les anciens Magasins Modernes : après 70 ans d’exploitation, Les Galeries Lafayette trônent rue de Vesle et emploient 200 personnes.

Source : Michel Thibault, Reims et ses commerces, collection Mémoire en Images, Edi. Alain Sutton

L’intérieur des Magasins Modernes (prise de vue très approximative : impossible de faire mieux avec tous les étalages installés)

icon-car.pngFullscreen-Logo
Magasins Modernes

chargement de la carte - veuillez patienter...

Magasins Modernes 49.253668, 4.029611

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *