Place Royale

Rue Carnot

Il y a 40 ans !
Photographie : Gilles Labbe, 4 janvier 1977

Carnot, rue [1894].

<= 1-2, place Royale, => 2, place Myron-Herrick.
La rue fut dénommée aussitôt après l’assassinat du président de la République. Sous le coup de l’émotion, on débaptisa la rue des Tapissiers. La dernière pensée de Carnot aurait été pour Reims, car 10 minutes avant de monter dans la voiture fatale, Carnot aurait dit au maire de Reims combien il avait gardé un bon souvenir de son voyage dans notre Ville et combien il était heureux de lui serrer la main.

Source : Jean-Yves Sureau dans La Vie Rémoise

1977-01-04-rue-carnot

La Place Royale en ruine

Carte postale colorisée de la place Royale faite en 1919. Il ne reste que les façades des immeubles.

 

Royale-Ruine-RA

 

La statue de Louis XV sur son piédestal a été épargnée par les obus, ainsi que les statues du sculpteur Jean-Baptiste Pigalle, qui elles, avaient été protégées par un « rempart » de pierres. Voir ci-dessous.

 

CPA_-_~12 copie

 

Banque Populaire Industrielle et Commerciale / Leclerc vêtements, place Royale

La Reconstruction de Reims

Photographe de la première photographie ancienne : Jean Diblik, collection Denis Biget
Architecte : Georges Beaumet
Staff : Charles Mary

« Dès 1915 des architectes avaient commencé à réfléchir aux problèmes de la reconstruction de la ville de Reims.
A la fin du conflit, un premier concours d’architectes fut rejeté par la Commission départementale des Plans des villes et villages.
La municipalité élue en novembre 1919 et son maire Charles ROCHE firent appel au major de l’armée américaine Georges B. FORD. Celui-ci élabora un plan de reconstruction ambitieux qui fut adopté en avril 1920.
Dans les quatre cantons rémois, furent mises en place des commissions d’experts chargées d’évaluer les dégâts subis.
Au total, 41 000 dossiers ont été instruits ; 13 000 dossiers concernaient des immeubles et 28 000 du mobilier ou des marchandises.
Les sinistrés pouvaient se faire assister par un architecte ou par un représentant de la société coopérative de reconstruction dont ils étaient adhérents. »

Voir la suite sur le site Histoire et Mémoire de Jean-Pierre Husson, CRDP

 

Magasin Leclerc place Roylae

Les obsèques du Cardinal Luçon

Les obsèques du Cardinal Luçon ont été célébrées le 3 juin 1930.
Louis Henri Joseph Luçon était né le 28 octobre 1842 à Maulévrier (Maine et Loire).
Il fut nommé archevêque de Reims en 1906. Il fut très aimé de la population.
Ses obsèques sont grandioses. Elles rassemblent beaucoup de monde, en particulier le Maréchal Pétain et André Maginot, ministre de la guerre.

D’autres photographies de l’enterrement du Cardinal Luçon sur le site : Lucien Loth, photographe

Obsèques du Cardinal Luçon

Le Marché aux Fleurs, Place Royale

De la fin du XIXe jusqu’à la Première Guerre Mondiale, un marché aux fleurs s’est tenu sur la place Royale. Les cartes postales permettent de se rendent compte de la grande activité commerciale de cette place à l’époque.

Royale-Fleurs3

 

Aujourd’hui, l’immeuble principal de la place (à gauche) est occupé par la sous-préfecture. Avant la Grande Guerre, elle était située rue de l’Université.

Royale-Fleurs6

 

Royale-Fleurs1

 

Royale-Fleurs7

 

La Place Royale dans les années 1950

La Place Royale, commencée en 1757, fut construite en l’honneur de Louis XV. Elle est typique de l’architecture du XVIIIe siècle : arcades et toits à balustres aux lignes horizontales. Le fronton de l’ancien Hôtel des Fermes – l’actuelle sous-préfecture – fait référence aux activités commerciales de Reims. (Reims-Tourisme.com)

PRoyale

Faites glisser le curseur !

La Place Royale après la Reconstruction

Carte postale ancienne et réalisation : Denis Germain

Après la guerre, la place sera restaurée de manière à conserver l’unité des façades, on peut remarquer que le Comptoir de l’Industrie est terminé. Sur le dessus du tramway qui passe on peut lire sur la publicité pour les Galeries Rémoises

 

place-royale-apres-reconstruction

 

 

Place Royale

Sur la carte ancienne, on voit bien le bas de la statue protégée par un mur et la toiture de la cathédrale  disparue dans l’incendie du 19 septembre 1914.

Place Royale

Place Royale

Convois de ravitaillement

place-royale2