1914-1918

La Fontaine du Barbâtre

Les vestiges de la fontaine du Barbâtre sont situés sur la façade de l’actuel magasin « Le Chaisier », à l’angle de la rue du Barbâtre et de la rue des Carmes.

C’est une des 17 fontaines érigées dans la ville au XVIIIe siècle, sous l’impulsion du Chanoine Godinot, pour alimenter les Rémois en eau potable.  Elle fut désaffectée en 1840 et classée aux Monuments Historiques, par arrêté du 22 juin 1923.

La photo N&B date de décembre 1918 (Gallica.BNF.fr)  On peut constater que ces vestiges ont, de peu, échappé à la destruction définitive.

 

Barb-fontaine-RA

 

Les troupes Sénégalaises sous la Porte de Paris

Au début de la Première Guerre Mondiale, les troupes Sénégalaises prennent part à la Première Bataille de la Marne (qui a lieu du 6 au 12 septembre 1914).
Lors de leur repos à Epernay, elles attirent la curiosité des habitants, adultes et enfants.
Elles arrivent d’Epernay à Reims à pieds et, dès l’entrée dans la ville, elles défilent fusil sur l’épaule en descendant l’avenue d’Epernay.
Sur la carte postale, on les voit passer sous la Porte de Paris sous l’oeil des badauds .
Carte postale : collection Michel Thibault (Amicarte 51)
Seneglais-PParis-MT-RA

« La Petite Vitesse » fin 1918

Le café de « la Petite Vitesse » est aujourd’hui le « bar d’Anvers ». La carte postale date de la fin de l’année 1918, la guerre est finie, la vie reprend lentement son court. Tout est à reconstruire.

Il y a quelques jours nous vous avons montré une autre vue de ce café, prise au début 1917.

 

petitevitesse1918-bk-ra

 

Photo de Gallica.bnf.fr montrant le même endroit en décembre 1917 :

av-laonpvit2

 

Le café de « La Petite Vitesse »

Situé à l’entrée de l’avenue de Laon (depuis la place de la République) le café de « La Petite Vitesse » s’appelle aujourd’hui le « Bar d’Anvers ». C’est sur les entrepôts de « La Petit Vitesse » qu’étaient déchargés les wagons de marchandises. Nos contemporains connaissent mieux l’endroit sous l’appellation « SERNAM ».

La carte postale date du début de 1917. Regardez la photo de Gallica.bnf.fr (à la suite de l’avant-après) qui est d’août 1917, vous remarquerez les destructions notables faisant certainement suite à l’Offensive Nivelle d’avril 1917 sur le Chemin des Dames et les Monts de Champagne.

 

 

petitevitesse1917-bk-ra

 

av-laonpvit1-2

 

La Chaise-au-Plafond

Le 12 septembre 1914 marque la fin de la Première Bataille de la Marne (commencée le 6 septembre 1914). Au cours de cette première bataille décisive, les troupes franco-britanniques réussissent à arrêter puis repousser les Allemands.

Reims occupée depuis le 3 Septembre par l’ennemi, est alors libérée. Mais les Allemands s’accrochent aux forts situés au nord-est de la ville et édifiés trente ans plus tôt. De là ils bombarderont la ville durant quatre ans.

Le Café des Sportsmen situé Avenue d’Epernay se retrouve sous le feu des obus. Sous le souffle d’une explosion, une chaise va se loger entre les lattes du plafond. Elle y est toujours !

En 1914 on en fit le symbole de la victoire (provisoire) des Français sur les Allemands.

Ce café bien connu s’appelle aujourd’hui : « La Chaise au Plafond ».

 

chaiseplafond-ra

 

Sur la façade actuelle :

chaisplaf3

 

Carte postale montrant la chaise dans les lattes du plafond :

chaise-plafond