C’était une maison de la reconstruction, construite en 1925-26 par les architectes Edmond Herbé et M. Deffaux au 18 rue Jeanne d’Arc.
Cet hôtel particulier appartenait à la famille Demay, jusqu’à sa réquisition par les Allemands sous l’Occupation. C’est dans cet immeuble que de nombreux patriotes ont été interrogés et torturés, avant d’être internés, fusillés ou déportés.
A la Libération, l’immeuble a été réquisitionné par les Américains puis par les FFI.
Après la guerre, la famille Demay renonça à s’y réinstaller et préféra le louer.

Dans les années 1970, les propriétaires ne trouvèrent plus à le louer et il commença à se délabrer progressivement, puis il fut squatté et vandalisé, au point qu’ils finirent par songer à le démolir.
En 1979, la municipalité d’alors refusa d’accorder le permis de démolition et envisagea d’acquérir la maison pour la mettre à la disposition des Associations Patriotiques. La ville était même disposée à l’acquérir avec l’aide des Associations pour y créer un Musée de la Résistance.
Mais devant l’ampleur du volet financier, l’UFAC Rémoise proposa que la maison soit achetée par la Ville, démolie et le site transformé en espaces verts avec une plaque commémorative.
C’est la municipalité suivante qui la fit démolir en 1985.

Photos N&B : Jean-Pierre Husson (CRDP-Champagne-Ardenne)

 

Gestapo2-JPH

 

52-Gestapo2-JPH-RA

 

Gestapo1-JPH
51-Gestapo1-JPH-RA

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rue Jeanne d'Arc

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rue Jeanne d\'Arc 49.254095, 4.025728

Laisser un commentaire