La Chapelle provisoire de la rue Lanson, Chemin vert
Publié le : 10 février 2018, par : Thomas Barbier

Photographie : 1923, collection Gérard Roy ; montage Thomas Barbier

L’actuelle Église du Chemin Vert, placée sous le patronage de Saint-Nicaise, évêque de Reims martyrisé au Ve siècle, a failli être construite à la place de cette chapelle provisoire. Le site définitif était semble-t-il déjà choisi lors de l’inauguration de ce premier édifice le 25 mai 1922.
Source : Olivier Rigaud dans La Cité-Jardin du Chemin Vert

Avant la construction de l’Église St Nicaise, inaugurée en juin 1924, les habitants de la cité jardin, dont les 600 logements furent achevés en mars 1922, disposaient d’une chapelle provisoire, en bois, située sur les anciens terrains de la ferme Demaison, rue Lanson. Cette chapelle, selon les souhaits de Georges Charbonneaux, permettrait ainsi d’assurer une éducation religieuse aux premiers habitants. Précisons quand-même que Georges Charbonneaux, catholique convaincu, avait permis l’accès aux logements de la cité à toutes les familles d’ouvriers, quelque soit leur confession.

La chapelle provisoire :

 

Photo : 1923, archives Léon Grosse

A droite de la chapelle, on aperçoit sur cette carte postale, les bâtiments du patronage, qui ne seront construits en dur que bien plus tard, faute de donations suffisantes. Sur ces mêmes terrains, se trouvaient également une école temporaire, qui sera quant à elle, construite en dur, boulevard Pommery et achevée en 1924.
Sources : Olivier Rigaud dans La Cité-Jardin du Chemin Vert » , « La cité jardin, une histoire ancienne, une idée d’avenir », Actes du colloque européen du Foyer Rémois des 21 et 22 septembre 2000

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *