57 rue du Mont-d’Arène
Publié le : 28 novembre 2017, par : Véronique Valette

A l’angle de la rue des Romains et de la rue du Mont d’Arène. Sur la plaque commémorative (sous le montage avant/après), on peut lire que Jean LACROIX est mort il y a très exactement 74 ans alors qu’il attendait son rapatriement.

Dans les années 1970, à cet emplacement, il y avait une droguerie

Plaque commémorative de LACROIX Jean Stanislas Xavier

Photo Bernard BUTET

Grade, unité : Commandant – [Résistance]

Autres informations militaires : Guerre 14-18: Appelé de la classe 1915 au 2e R.I. le 19 décembre 1914, blessé le 11 août 1915 au Bois de la Gruerie en Argonne, sous-lieutenant le 2 septembre 1916 Croix de Guerre 1914-1918 avec Etoile d’Argent.entre sur concours à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr le 21 novembre 1919 – Guerre 39-45 affecté à l’Etat-major des Chars de l’Armée, Le 25 juin 1941 il est admis dans le cadre des Chanceliers , 1er août 1943 il est en service détaché au Ministère de l’Intérieur et est nommé à la Direction Générale de la Garde à Vichy (03), Officier de Gendarmerie de la Garde personnelle du Chef de l’état – Il appartient à un groupe interne de la Garde affilié à l’O.C.M. – Intercepté à l’Hôtel Radio 7 officiers de la Garde seront arrêté sur dénonciations par des agents de la Gestapo et transférés le 9 juillet à la caserne d’Assas prison dite du 92e RI à Clermont-Ferrand – Le 20 août 1944 déporté depuis Clermont-Ferrand à Natzweiler , évacué du Struthof le le 4 septembre à destination de Dachau , matricule 99168, Le 14 septembre transféré à Mauthausen , matricule 99526 à Mautahausen , affecté le 7 février 1945 au Kommando de travail de Güsen II pour installer des usines souterraines d’armement – Libéré le 5 mai 1945, décédé en attente de rapatriement.

Source : Mémorial GenWeb

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *