Libération de Reims le 30 août 1944 : des GI rue Martin-Peller
Publié le : 5 avril 2017, par : Béatrice Keller

Dans la matinée du 30 août 1944 , les chars de l’armée du Général Patton entrent dans Reims par l’avenue d’Epernay. Derrière eux, suivent des colonnes de jeeps, Dodges, GMC…

Après les dernières escarmouches qui ont eu lieu dans la nuit du 29 au 30 août, les Allemands sont partis sans tambour ni trompette par la route de Rethel. Seulement ils ont pris soin de faire sauter le pont de Vesle le 29 au soir. Aux premières heures du 30 août, les patrouilles américaines, qui ont campé à Cormontreuil et à la Maison-Blanche, investissent la ville. Les GI avancent silencieusement, en file indienne, mitraillette au poing.

les Américains prennent la ville en tenaille en passant avec leurs chars, d’un côté par le pont de Fléchambault (qui a été préservé par les Résistants) et de l’autre côté par les rues du docteur Bienfait, du Bois d’Amour et de la Victoire (celle de 1918 !). Ils empruntent le pont de Saint-Brice qui n’a pas sauté. Les quartiers de « La Maison Blanche » et « Porte de Paris » furent les premiers quartiers de Reims à être libérés.

 

Les Américains sur l’avenue de Paris, au carrefour avec la rue Martin-Peller :

 

Ci-dessous : Les GI en stationnement devant la succursale des Goulet-Turpin rue Martin-Peller. Cet avant-après date de l’été 2013 (depuis le magasin de fleurs a fermé).

Photos N&B : collection Michel Thibault (Amicarte 51)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *