Place Myron Herrick
Publié le : 15 janvier 2017, par : Véronique Valette

Photographie : Gilles Labbe
Date de prise de vue : le 14 mars 1977

La place Myron T-Herrick (du nom de l’ambassadeur des États-Unis en France de 1921 à 1929) ancienne rue du Puits Taira, et le haut de la Rue de Vesle, ancienne rue de la Porte aux Ferrons, couvrent l’emplacement du decumanus maximus, rue principale gallo-romaine qui traverse la ville d’est en ouest. Des sondages archéologiques récents l’ont mise au jour à un mètre du sol.
Devant l’actuel Grand Théâtre, se dressait un des quatre arcs monumentaux de la ville, connu sous le nom d’arc de Vénus.
Probablement bâti vers la seconde moitié du IIe siècle, il fut englobé dans le rempart au milieu du IVe siècle. Une porte médiévale lui succéda
à cet emplacement : la porte Valoise, d’où la rue de Vesle tire son nom.
Cette porte était massive et étroite, et gênait la circulation. Elle finit par être détruite en 1776 grâce aux subsides octroyés par Louis XVI.
En savoir plus sur le document en pdf de : MARS (Mobilité Agglomération Rémoise)

1977-03-14-place-myron-herrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *