Innovation d’après guerre, au moment de la reconstruction de Reims, on construit un passage couvert et piétons entre la Place d’Erlon, et la rue de Talleyrand, la rue de l’Étape et la rue Condorcet.
A l’abri des éventuelles intempéries, sous les verrières, découvrez les bas reliefs réalisés sur les façades.

Subé, passage.

<= 22-26, rue Condorcet, => 31-33, rue de l’étape.

(1807-1899). Bienfaiteur. Né à Reims, rue Vieille-Couture, le 12 septembre 1807, décédé à Saint-Germain-en-Laye le 17 juin 1899. Auguste Frédéric Subé, négociant en tissus à Paris, célibataire, légua des sommes importantes aux musées de Reims pour l’achat de tableaux modernes, aux Hospices, et à la Ville pour élever une fontaine monumentale. Celle-ci, due à l’architecte André Narjoux, aux sculpteurs Paul Gasq, grand prix de Rome, Paul Auban, Louis Baralis et au Rémois Joseph Wary (1849-1918), qui en fut l’ornemaniste et aussi le constructeur, fut inaugurée le 15 juillet 1906 par Léon Bourgeois, ministre des Affaires étrangères. Le Génie en bronze, enlevé par les Allemands lors de la dernière guerre, fut remplacé par une Victoire ailée en 1983.

Source : Jean-Yves Sureau dans La Vie Rémoise

Passage Subé

icon-car.pngFullscreen-Logo
Passage Subé

chargement de la carte - veuillez patienter...

Passage Subé 49.254886, 4.028168

Laisser un commentaire