Elle a été ouverte au public en 2003 et elle contribue à dynamiser le secteur du parvis de la cathédrale, rénové en 2007.

Architecture : Jean-Paul Viguier et associés

Le projet architectural

Face à la cathédrale et d’une superficie de 6.500m², la médiathèque s’inscrit sur un terrain jusque-là occupé par l’Hôtel de Police. Conserver la façade de l’Hôtel de Police s’est imposé, non pas par crainte d’avoir à la reconstruire mais par respect pour Reims, meurtrie, détruite : un attachement réel pour ce qui subsiste s’est transformé au cours de l’étude en nécessité. L’arrivée de la modernité sur ce site tellement beau du parvis de la cathédrale ne doit pas entraîner un éclatement de l’architecture, une autonomie de rupture dans la forme urbaine ; mais au contraire une transformation douce, et un réglage fin qui fassent que le bâtiment résiste à la co-visibilité avec la cathédrale dans le silence. L’harmonie de cette co-visibilité sera assurée par la proportion classique obtenue à partir d’une base carrée et déclinée selon les principes de l’Art de la Construction.

Cette référence géométrique fera disparaître la haute toiture à deux pentes de l’Hôtel de Police pour en régler la hauteur sur celle du nouveau bâtiment (15 mètres) et en même temps permettre une modernisation de son image tout en lui conservant son apparence familière aux Rémois.

Le bâtiment neuf apparaît ainsi comme un prolongement naturel du volume dont les façades en verre clair ouvrent l’Architecture sur la ville ; ces baies sont possibles grâce à une structure nervurée, faite de poutre et de colonnes métalliques, toujours tracées sur la même base géométrique. Cette ossature métallique repose sur un socle constitué en pierres de Courville, fondateur du bâtiment, et qui pour le piéton assure une continuité absolue des matières traditionnelles. Ainsi, l’îlot urbain est reconstitué dans l’idée d’une certaine force classique, uniquement lisible par les lignes de métal noir.

Depuis l’intérieur de la médiathèque, le vitrage de la rive horizontale de la toiture permet de voir la façade de la cathédrale sur toute sa hauteur et de créer un moment inoubliable pour le lecteur.

Jean-Paul Viguier

10-37-café-du-parvis

2 thoughts on “La Médiathèque Jean Falala”

  1. « Conserver la façade de l’Hôtel de Police s’est imposé, non pas par crainte d’avoir à la reconstruire mais par respect pour Reims, meurtrie, détruite : un attachement réel pour ce qui subsiste s’est transformé au cours de l’étude en nécessité.  »

    Cette façade de l’ancien hôtel de Police se trouve où exactement?

    1. Voilà l’Hôtel de Police, la cathédrale se trouve à gauche de la photo, au fond
      Hôtel de Police, 1979, Photo de Louis Mottié, photo Louis Mottié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *