“La place des Marchés” s’appelle aujourd’hui “la place du Forum”. La Halle en pierres (située devant l’Hôtel Le Vergeur) va résister à la Première Guerre Mondiale mais sera détruite à la reconstruction de la ville pour être remplacée par la Grande Halle du Boulingrin. Sa destruction permettra de mettre à jour le Cryptoportique. Le changement de nom de la place découlera de cela.

Carte envoyée en 1906

PlMarche-Halle1-RA

icon-car.pngFullscreen-Logo
Place du Forum

chargement de la carte - veuillez patienter...

Place du Forum 49.256140, 4.033195

2 commentaires sur “La Place des Marchés et la Halle”

  1. Bonjour ! Je m’appelle Jocelyne Bret, née Lupette, famille paternelle originaire de Crugny (Aisne) et Reims. Toutes mes félicitations pour ce beau travail sur Reims !
    Je n’ai malheureusement rien à vous soumettre car il n’y a qu’une dizaine d’années que j’ai découvert, grâce à Généanet, que la famille de mon père (1920-2015) résidait à Reims depuis les années 1850. Tous les papiers familiaux de la famille Lupette ont disparu lors de sa mobilisation entre Juin 40 et son retour un an plus tard. entre temps, déjà orphelin de père, sa maman était décédé du’ne leucémie foudroyante et son appartement parisien “liquidé”. En cherchant nos origines dont papa refusait de parler, ayant refait sa vie en Savoie avec notre maman, 73 ans de mariage, j’ai cherché, au moyen du livret de famille de mes grands-parents et découvert que mes arrière-grand parents étaient les concierges du Théâtre de Reims, 7, rue du Bourg, d’où la vocation de mon grand-père qui fut artiste dramatique avec une certaine popularité dans les années 1900, se produisant dans les théâtres parisiens les plus renommés, sous le nom d’Albert Lagrange. avec un certain succès d’après des coupures de journaux que je venais de retrouver. Puis il émigra à Alger toujours en tant qu’acteur au théâtre Kursaal en particulier. C’est là que naquit papa en 1920., d’un 4e mariage avec une parisienne, “émigrée” au soleil d’Alger aussi. Le retour en France s’effectua dans les années Folles (1923).
    Bref, j’ai pu reconstituer le cadre de vie de ma famille Lupette à Reims, grâce à votre site, en voyant les quartiers où ils résidaient : Edouard Lupette, horloger rue de Venise, son épouse née Marie-Blanche Rennesson, rentrayeuse, 90, rue Gambetta, et leurs parents Lupette zingueur-couvreur. Ceci grâce à l’étonnante “Vie Rémoise”
    Est-ce la destruction totale de la ville de son enfance qui poussa mon grand père à “tourner la page” et à rompre avec ses origines ?
    En tous cas, votre documentation m’a donné envie d’aller vous visiter. D’ailleurs, j’ai retrouvé par Internet des cousins Lupette qui sont venus me voir à Aix les Bains. d’autres contacts par Généanet m’on permis de reconstituer l’arbre Lupette Charlemagne de Crugny X Marque Joséphine née à Liffol le Grand Vosges. Mais depuis 2010 j’avais interrompu mes recherches …
    votre magnifique travail me motive à continuer. Je devrais retrouver maintenant, dans les archives, les actes de décès de cet arrière grand père qui aurait péri dans l’incendie du théâtre en 1914. c’est très émouvant de découvrir ces
    clichés grâce à vous et je tenais à vous le dire. Jusqu’à présent, je n’avais pratiquement rien trouvé dans mes recherches et ma famille ne s’y intéressait guère !!!! Merci pour votre enthousiasme et ces photos et documents. extraordinaires.

    1. Merci pour ce magnifique témoignage ! J’espère que vous trouverez encore des documents qui vous aideront dans vos recherches. Il est vrai aussi que grâce à la mise en ligne des archives il est devenu possible de faire des recherches même loin de chez soi. L’histoire de votre famille est extraordinaire nous devons avoir des photographies de l’intérieur du théâtre. Je vais les rechercher pour vous les envoyer la semaine prochaine.
      Veronique.

Comments are closed.