Place de l’Hôtel de Ville

Hôtel de ville : La salle du Conseil Municipal

La salle du conseil Municipal. La carte postale date d’avant la Première Guerre Mondiale. Le 3 mai 1917 l’Hôtel de ville brûle victime des incendies allumés par les obus incendiaires ennemis. Il n’en reste que la carcasse. L’intérieur du bâtiment sera reconstruit dans un style très différent.

La vue actuelle est plus large pour montrer la configuration différente de celle de l’époque.

 

 

 

Angle de la rue des Consuls (actuelle rue du général Sarrail) et de la rue de la Grosse Ecritoire

le 3 mai 1917, incendie de l’Hôtel de Ville
photographie de la BDIC : Fonds Valois réf : BDIC_VAL_054_011

Voir plus de photographies du fonds Valois sur le site de la BDIC
(Bibliothèque de documentation internationale contemporaine)

Les autres photographies déjà publiées
celle de Béatrice Keller, source BDIC, fonds Valois cote : BDIC_VAL_053_171

et celle de Jean-Jacques Valette, source BDIC, fonds Valois cote : BDIC_VAL_053_174

La place de l’Hôtel de Ville prise de la salle des mariages

Cette carte postale a été prise bien après la guerre 14-18 : la reconstruction est bien avancée, la rue de docteur Jacquin est percée, cependant la toiture à l’arrière de la cathédrale n’est pas encore terminée et le clocher à l’ange est encore complètement absent.

place-mairie

Incendie de l’Hôtel de Ville

Alors qu’elle avait été relativement épargnée jusque là, l’Hôtel de Ville de Reims flambe le 3 mai 1917, suite à son bombardement par des obus incendiaires ennemis.

Photo ancienne  BNF-Gallica ; photo récente : J-Jacques Valette (14 juillet 2013 après la revue)

Incendie Hotel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

Le Conseil de ville acheta en 1499 un bâtiment sur la place du marché-aux-chevaux car avant il se réunissait en différents lieux. Cet édifice se révéla trop étroit et l’idée d’en construire un était limitée par le manque de fonds. Le remboursement de sa dette de 22 000 livres par le duc de Guise permit la réalisation du projet.

Le lieutenant des habitants Nicolas Lespagnol posa la première pierre de l’édifice le 18 juin 1627, il fut construit par Jean Bonhomme architecte en la ville. La première aile rue des Consuls, l’actuelle rue du général Sarrail, est rapidement livrée et le Conseil y siégea à partir de 1628.

La façade fut inaugurée en 1636 par Claude Lespagnol, frère du précédent. Elle fut achevée en 1823 par la construction de la tour d’angle.

En 1863, l’érection de l’hôtel de ville reprend avec les deux dernières ailes sous la conduite de Narcisse Brunette et de son frère Nicolas, l’ensemble fut inauguré en 1880.

Il brûla le 3 mars 1917 lors de la Première Guerre mondiale et fut reconstruit ; les premiers travaux commencèrent en 1924, sous la férule de Bernard Humbold qui était Architecte en chef des monuments historiques et avec les architectes Roger-Henri Expert et Paul Bouchette, les sculptures étaient confiées au sculpteur rémois Paul Berton  ; Gaston Doumergue alors président de la République l’inaugura le 10 juin 1928.

Alors que le bâtiment accueillait un musée, les archives, la Caisse d’épargne, une bibliothèque, le tribunal ou la police et la Chambre de commerce, selon les époques, actuellement il est dédié aux services municipaux qui s’édentent de par la ville en annexes et autres services décentralisés (voirie, espaces vert, police municipale…).

Source : Wikipédia

hotel-ville

Faites glisser le bouton jaune avec votre souris :

La Banque de France, place de l’Hôtel de Ville

Cette carte postale a été envoyée en 1908, on peut bien voir que la rue du Docteur Jacquin n’était pas encore percée.

Place de l'Hôtel de Ville, La banque de France
Place de l’Hôtel de Ville, La banque de France

Ci dessous, le plan ancien et un extrait de google map :

Edition Guerlin-Martin, imprimerie : l'Atelier graphique
Edition Guerlin-Martin, imprimerie : l’Atelier graphique

Ci dessous on peut voir l’autre coté la maison Fossier, juste derrière se trouve l’Hôtel de la Salle qui est perpendiculaire à la grande maison du fond où a été percée la rue du Docteur Jacquin

La maison Fossier
La maison Fossier