Hôtel

Le Crystal Hôtel, place d’Erlon, deux saisons

Cette carte a voyagé, mais malheureusement le cachet de la poste est illisible.

1-102-hotel-crystal

 

le-crystal

En face du Parc de Champagne, le Café du Parc Pommery

Farman, avenue Henri [1963].

<= rue Jankel-Ségal, =>route de Châlons.

(1874-1958). Constructeur d’avions. Né à Paris le 26 mai 1874, y est mort le 17 juillet 1958. Harry Edgar Mudford Farman, dit Henri Farman, anglais naturalisé français en 1937, fut un des précurseurs de l’aviation. Il gagna, en janvier 1908, le grand prix d’aviation Deutsch-Archdeacon et le 30 octobre 1908, il accomplit le premier vol de ville à ville en parcourant sur biplan Voisin, en 20 minutes, les 27 km de Bouy à Reims, soit à la vitesse de 80 km/h, record mondial de vitesse à l’époque. Le lendemain, il gagna à Châlons-sur-Marne le prix de hauteur en s’élevant à 25 m au-dessus du sol. En 1909, il remporta le concours de la plus grande distance parcourue avec 108 km. Il fonda en 1919 une des premières compagnies aériennes de transport de passagers. Henri Farman installa ses ateliers à Bouy, plus exactement à 2 km 500, dans une dépendance de la commune qui s’appela Bouy-Aviation. Chevalier de la Légion d’honneur en 1909. Il repose au Cimetière de Passy.

CPA : collection Pierre Fréville

Le Parc Pommery a été rebaptisé Parc de Champagne en 2004 depuis sa reprise en gestion par le Ville de Reims.

 

face-parc-pommery

Rue Buirette et l’hôtel Cécyl

Cette carte n’a pas voyagé, elle date des années 30-40. On voit bien, à gauche au premier plan l’Hôtel Cecyl qui occupe un bâtiment à l’architecture Art déco, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Rue Buirette

L’Hôtel de Metz en 1914

L’Hôtel de Metz était situé à l’angle des rues Thiers et Talleyrand (n° 39 rue Thiers). En septembre 1914, les bombardements ne font que commencer… Sur notre site Reims 14-18, lire le témoignage de Paul Hess (directeur du Mont-de-Piété) où il parle des dégâts qu’a subi cet hôtel le 14 septembre 1914, ainsi que le reste du quartier.

Carte postale : collection personnelle. Editeur Jaouen-Carnot

 

Thiers-Talleyrand

 

Thiers-Talleyrand2

 

61-Thiers-Talleyrand-RA

 

Le Café du Stand – 81 rue de Courcelles

Ce café tient son nom d’un ancien stand de tir qui se trouvait dans le jardin. Situé au 81 rue de Courcelles, c’est un des plus vieux cafés de la ville.

La photo N&b prise en 1930 montre le propriétaire de l’époque : Auguste Rieux. Déjà ce café-hôtel possédait des chambres meublées. Au restaurant les tripes pouvaient être servies à toute heure ! Elles étaient accompagnées d’une bière du XXe Siècle qui provenait de la brasserie du même nom, située rue Ernest-Renan. (« Reims et ses Commerces » de Michel Thibault, édit Sutton).

Il y eu ensuite d’autres propriétaires et depuis 1979, c’est Madame Maria Ortega qui dirige l’établissement. Elle ne fait plus restaurant, mais derrière son bar, c’est toujours une des figures emblématique de ce quartier en pleine mutation.

Photo N&B : collection Michel Thibault

Rue de Courcelles

 

39-81Courcelles-RA

Avenue Jean-Jaurès

La carte postale montre la partie de l’avenue Jean-Jaurès située entre la rue Laurent-Déramez dont on aperçoit le coin à droite et la rue de Cernay, que l’on devine dans le bas.

Le grand immeuble situé au milieu (n°46) est le bar-hôtel « Saint-André »

Voir une autre vue de l’Hôtel Saint-André sur Reims Avant.

 

Jean-Jo-Hotel

 

Hôtel Lafayette, 35 rue de Thillois

Comme il est indiqué en anglais, au bas de cette carte postale, la photographie a été prise après la Grande Guerre ; ce tronçon de rue n’a pas trop souffert. Collection personnelle

Thillois, rue de [avant 1765].

<= 1, place Drouet-d’Erlon, => 14-18, rue des Poissonniers.
252 mètres de longueur.

Connue dès 1294 sous le nom de rue de Tillois, son origine ne viendrait pas du village ou des seigneurs de ce nom, mais de tiller ou teiller, c’est-à-dire faire une corde avec l’écorce du tilleul. À la fin du 19e siècle, il existait encore, à l’entrée de cette rue, des loges où l’on trouvait du fil, du chanvre et des toiles qui se vendaient à la foire de la Madeleine.

Hôtel Lafayette
Hôtel Lafayette

Hôtel-Restaurant « Lafayette »

                                                                                                                                    HOTEL – RESTAURANT  LAFAYETTE

Propriétaire : Th. OSSOLA

35, Rue de Thillois, 35  — REIMS

 

35-Thillois

 

Hôtel-Restaurant « Saint-André » 46 avenue Jean-Jaurès

Au début du XXe Siècle, la ligne de tramway Cérès-Porte de Paris passe devant l’hôtel-restaurant « Saint-André », 46 avenue Jean-Jaurès ; l’immeuble a été reconstruit après la première guerre Mondiale.

Source : « Reims le Tramway hier et aujourd’hui » de Michel Thibault, éditions Alan Sutton.

46 JeanJo

 

47-46JeanJo-RA-2