Boulevard Henry Vasnier

Champagne Pommery & Greno

Photogaphies : Gilles Labbe
Date : 15 juin 1973

1973-06-15-pommery

Date : 18 mars 1977

1977-03-18-pommery

Prise de vue actuelle : 14 novembre 2016

Le château du Marquis de Polignac

Cette carte postale a été envoyée  le 1 février 1915. Collection personnelle

La propriété du Marquis de Polignac est devenu le fameux Domaine de Crayères

Le marquis Melchior de Polignac est le fils aîné de Guy de Polignac et de Louise Pommery. Il a une sœur, Diane de Polignac (1882-1974) et deux frères cadets, les comtes Charles de Polignac (1884-1962) et Jean de Polignac (1888-1943).

Petit-fils par sa mère de Jeanne Alexandrine Pommery, Melchior de Polignac en reprend la succession à l’âge de 22 ans, sorti de HEC. Il est président du conseil d’administration et administrateur délégué de la maison Pommery à partir de 1907. Il se retire des affaires en 1945. Source Wikipédia

 

Les Crayères

Les établissements Pommery, boulevard Henry Vasnier

CPA : Pierre Fréville, Amicarte51

Vasnier, boulevard Henry [1908].

<=27-32, boulevard Pasteur, =>avenue Général-Giraud.
956 mètres de longueur.
On décida de nommer Boulevard Henry-Vasnier la partie du boulevard Gerbert située entre la statue du Maréchal Drouet d’Erlon et la route de Châlons et passant devant la maison Pommery, dont il fut pendant de nombreuses années, l’un des principaux directeurs. Cependant, à la suite de cette délibération, le Conseil autorisa le maire à ester en justice contre Mme Godon, légataire universelle, nièce et exécuteur testamentaire d’Henry Vasnier, qui fit bien délivrance du legs à la Ville, mais sans y comprendre la collection de tapis d’Orient ainsi que diverses autres œuvres d’art…

(1832-1907). Bienfaiteur. Né à Paris le 2 avril 1832, décédé à Reims, 72, boulevard Lundy, le 28 février 1907. Henry Dominique Vasnier, négociant en vins de Champagne, chevalier de la Légion d’honneur, directeur de la maison Pommery, légua sa très riche collection d’œuvres d’art au musée des Beaux-Arts qu’il conservait dans sa galerie du boulevard Lundy : près de 400 tableaux, aquarelles et gravures. Sa générosité ne se borna pas à ce legs. Il apporta encore, par le don d’une somme de 100.000 francs, sa part contributive et posthume à l’édification d’un musée sur la place du Boulingrin, en face son ancienne demeure, projet auquel il s’était intéressé toute sa vie et qui, adopté enfin par le Conseil municipal, dans sa séance du 27 novembre 1907, était sur le point de recevoir un commencement d’exécution. Il créa en outre, en 1891, une crèche dans la rue Saint-Thierry. Célibataire, il repose au Cimetière de l’Est.

Source : Jean-Yves Sureau dans La Vie Rémoise

Boulevard Henry-Vasnier
Boulevard Henry-Vasnier

24 octobre 1916, caves Pommery : la sortie du personnel

Photographie : Gallica-BNF-BDIC – Fonds Valois

La sortie des ouvriers des établissements Pommery
La sortie du personnel des caves Pommery

BDIC_VAL_058_016

Établissements Pommery

Carte postale ancienne : collection personnelle

Maison Pommery
Etablissements Pommery

Les Caves Pommery vues depuis la Butte Saint-Nicaise

Cette carte postale montre les Établissements Pommery (aujourd’hui Vranken-Pommery) vus depuis la Butte Saint-Nicaise. Au premier plan une statue du célèbre sculpteur français Paul Landowski (1875-1961) dont une des œuvres majeures est la statue du Christ du Corcovado qui surplombe la ville de Rio-de-Janeiro au Brésil.

La photo actuelle a été faite au mois de mars avant la floraison de la végétation.

La carte a voyagé en 1953 (collection personnelle)

Edition C.A.P.

Nicaise-Statue

La statue du Maréchal Drouet d’Erlon

La statue du Maréchal Drouet d’Erlon qui se trouvait place d’Erlon, à hauteur de la rue de Chativesle, a été déplacée en 1904 pour des travaux de voirie (création d’une ligne de tramway) et déplacée à l’extrémité du boulevard de la Paix, à l’embranchement des boulevards Victor Hugo et Henry Vasnier.

Jean-Baptiste Drouet d’Erlon, né le 29 juillet 1765 à Reims et mort le 25 janvier 1844 à Paris, est un militaire français, simple soldat de la Révolution devenu général en 1799, fait comte d’Empire par Napoléon, gouverneur général en Algérie en 1834-1835, élevé à la dignité de maréchal de France en 1843.

Maréchal d'Erlon