L’église Saint-Maurice, rescapée de la Grande Guerre

La fondation de l’église Saint-Maurice remonte probablement aux origines de la chrétienté, à Reims. Prieuré des bénédictins de Marmoutier, à partir du XIIe siècle, l’édifice devient propriété des jésuites en 1615. À l’expulsion de l’ordre (1764), la paroisse devient propriétaire de l’ensemble du bâtiment. À la Révolution française, l’église subit peu de dommages.

Des objets mobiliers provenant d’autres établissements religieux sont accueillis dans le lieu, comme
les stalles et les boiseries de Saint-Nicaise, les toiles de l’abbaye Saint-Pierre-les-Dames, etc.

Fortement remaniée au XIXe siècle par l’architecte Narcisse Brunette, l’église sort indemne des bombardements de la Grande Guerre. Un incendie en 1942, dont les causes demeurent obscures, en fait disparaître la tour-clocher.

Les travaux de la façade sont désormais achevés.

Source : Site de la Ville de Reims

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *