Il y a un peu plus de cent un ans, le 3 mai 1917, l’Hôtel de Ville brûlait, victime des incendies provoqués par les obus incendiaires lancés par l’ennemi sur le quartier. La carte postale faite un peu plus tard, montre l’édifice en ruine. La photo est prise depuis la Cour d’Honneur. Si on a l’impression que le bâtiment a été reconstruit à l’identique, on peut constater néanmoins quelques petites différences : le nombre de chien-assis qui est passé de quatre à huit sur la toiture et le fronton qui a perdu son aspect triangulaire. Les deux cariatides situées de part et d’autre de l’horloge ont disparu. Il y a encore quelques petites différences au niveau central de la façade, à vous de les découvrir !

 

 

[codepeople-post-map]

6 thoughts on “La Cour d’Honneur de l’Hôtel de Ville en 1917”

  1. N’est ce pas l’autre côté de la cour? L’arrière de la façade. Je ne reconnais pas le côté de la rue de la grosse écritoire

    1. L’arrière de la façade est encore plus diffèrent. Il faut allez voir sur place.

  2. La photo de 1917 est très intéressante pour la façade mais aussi pour la cour. Elle est ornée de pelouse et buissons, c’est à dire « nature » avec des allées qui mènent à un centre vide. On distingue un socle au milieu. Et dans la photo d’aujourd’hui, on aperçoit la statue « La Vigne » de René de Saint-Marceaux. Or La Vigne a été inaugurée en 1905, nous en avons des traces : c’ était une fontaine.

    Où est La Vigne au moment de cette photo? Sans doute enlevée pour être réparée puisqu’elle aussi a été atteinte par des éclats d’obus.

    D’anciennes photos la représentent penchée, prête à tomber sur son socle cassé. Je n’avais jamais vu cette photo avec la cour vide : merci REimsAvant de nous faire partager vos trésors !
    On pourrait peut-être penser à rendre un environnement plus champêtre au symbole de la richesse de notre région que les gaz d’échappement , la Vigne ?

    1. Les avant-après sur l’article de René de St-Marceaux montrent la même façade que sur l’avant-après dont il est question ici, donc le derrière de la façade qui donne rue de la Grosse-Ecritoire. L’arrière de la façade qui donne sur le parvis a été très modifié à la Reconstruction et la partie centrale est arrondie. Il y a d’autres avant-après qui vont venir sur ce sujet, vous pourrez comparer. Cordialement.

  3. Vu la dernière photo mise en ligne c’est donc bien l’arrière de la façade sur cette photo de la guerre. Regardez bien la statuaire et la porte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *