Cette charmante petite place porte le nom d’une bienfaitrice née à Bétheny le 4 janvier 1836, décédée à Reims (au 5, rue Cotta) le 12 mai 1878. Les familles Doublié et Doyen contribuèrent largement à l’amélioration du quartier en cédant gratuitement les terrains qui formaient en 1883 le sol de plusieurs voies publiques et en prêtant des fonds à taux réduit aux constructeurs.

Amélie Doublié fonda à ses frais, en 1873, rue du Champ-de-Mars, la première école ménagère de France, appelée Ecole Professionnelle et Ménagère. Prise en charge par la municipalité, elle fut transférée en 1880 rue des Boucheries, puis en 1910 dans l’ancien lycée de Jeunes Filles, rue de l’Université. Elle comptait en 1914 plus de 200 élèves. Amélie Doublié épousa le docteur Octave Doyen (ancien maire de Reims) et repose au Cimetière du Nord. (La vie Rémoise)

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *