Le groupe scolaire Pommery, œuvre de Max Sainsaulieu, architecte de la bibliothèque Carnegie, se trouve de l’autre côté du boulevard Pommery par rapport à la cité jardin du Chemin Vert, sur des terrains qui, en 1922, dépendaient encore du quartier Jeanne d’Arc des Casernes de Dragons.

L’école  Pommery, ouverte en 1924, remplace l’école du Foyer Rémois, école provisoire installée dans des baraquements en bois situés rue Lanson (années scolaires 1922-1923 et 1923-1924). En 1923, l’école provisoire comptait 580 élèves mais l’accroissement rapide de la population de la cité jardin pressera la municipalité à autoriser la construction d’un groupe scolaire proche de la cité naissante. Initialement prévue pour accueillir 600 élèves, réparties entre 5 classes pour l’école de garçons, 5 classes pour l’école de filles (et 3 classes pour l’école maternelle), l’école sera construite par le Foyer Rémois, la Ville devant lui verser pendant 30 ans une annuité de 55.000 francs pour le terrain, l’intérêt et l’amortissement des constructions. Cette collaboration entre le Foyer Rémois et la municipalité ne se fera pas sans heurts et va se transformer en guerre déclarée, la ville allant même jusqu’à affirmer que « le président du Foyer Rémois  [Georges Charbonneaux] s’efforce de reprendre l’école construite par sa société en vue de substituer à l’école laïque, actuellement en fonction, une école interconfessionnelle d’une organisation de son choix. »

Le 1er octobre 1924, l’école se compose de deux bâtiments : celui de l’école maternelle et le bâtiment actuellement situé au n°178 du boulevard Pommery. Ce bâtiment accueillait alors l’école de filles (porte de gauche) et l’école de garçons (porte de droite).

En 1929, en raison de l’accroissement de la population scolaire, le conseil municipal autorise, pour la rentrée d’octobre 1929, l’édification d’un baraquement provisoire « dans les cours des Écoles de garçons et de filles pour être aménagé en salles de classes ». A l’école maternelle, une nouvelle classe est créée « en transformant le préau, à la suite duquel un abri est construit, dans la cour, pour les enfants ».

En décembre 1929, est décidé l’agrandissement de l’école, dans le même style et le même ordonnancement que le premier bâtiment. C’est ainsi une école de 10 classes pour les garçons, 10 classes pour les filles et 7 classes pour la maternelle qui accueillera les élèves.

Sources : Délibérations municipales de la Ville de Reims de 1920 à 1930 et livre de Delphine Henry « Chemin Vert, l’œuvre d’éducation populaire dans une cité-jardin emblématique »

Fonds iconographiques : Gérard Roy

Photographie : Thomas BARBIER

Emplacement de la future école Pommery (en arrière-plan, les casernes de Dragons)

École temporaire, rue Lanson (derrière la Chapelle provisoire)

Vue aérienne du groupe scolaire (en haut à gauche le bâtiment et la cours de la Maternelle, au centre le bâtiment de 1924, en bas à droite l’extension de 1930)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *