Le tombeau de l’Abbé Miroy et son gisant
Publié le : 22 décembre 2017, par : Béatrice Keller

Né à Mouzon dans les Ardennes, le prêtre Charles Eugène Miroy administre le village de Cuchery (Marne) quand la guerre avec la Prusse éclate en 1870. Les villageois ont des réactions différentes devant l’ennemi. Certains subissent passivement, d’autres collaborent pour tirer quelques avantages de la situation mais d’autres choisissent de résister. L’Abbé Miroy est de ceux-là.

Il propose de cacher des fusils dans l’autel de son église pour qu’ils échappent à la réquisition prussienne. Il sera dénoncé et fusillé contre le mur du cimetière du Nord à Reims le 12 février 1871.

Lire tous les détails de l’histoire sur le site Saint-Marceaux.fr

Le gisant est l’oeuvre du sculpteur rémois René de Saint-Marceaux. Le monument fut inauguré en 1873.

En 2006 le bronze est enlevé afin d’éviter son vol. L’association « René de Saint-Marceaux » espère pouvoir réinstaller une copie en résine sur le tombeau.

 

 

Voilà ce que pourrait donner la tombe aujourd’hui avec la résine remise en place :

 

 

One thought on “Le tombeau de l’Abbé Miroy et son gisant

  1. Excellente idée d’imaginer la copie en résine à la place des feuilles mortes de ce 11e automne sans l’effigie de l’Abbé Miroy conçue sous le coup de l’émotion par le sculpteur rémois René de Saint-Marceaux !
    Souhaitons que l’année 2018 soit celle qui verra le Gisant, symbole de notre petit Père Lachaise, retrouver la place pour laquelle il a été réalisé.

    L’association Saint-Marceaux y travaille en collaboration avec la Ville de Reims et le musée des Beaux-Arts et accueille toutes celles et ceux qui veulent voir ce projet aboutir.

Comments are closed.