Reims est comme un grand lac
Publié le : 3 novembre 2017, par : Véronique Valette

Rue Cérès, angle de la place Aristide Briand, le 13 août 1965

…de 20 heures à 21 heures, un véritable déluge s’abat sur la ville. « Reims est comme un grand lac » dans lequel pataugent voitures et passants. Moteurs suffoqués, véhicules aux trois quarts remplis d’eau, caves immergées jusqu’à 2 mètres, courant coupé. La rue Cérès et la Place Aristide-Briand évoquent les canaux de Venise. « Les voitures ont remplacé les gondoles ». D’autres secteurs sont touchés: la rue de Vesle, Jean-Jaurès, Aristide-Briand, la rue de Venise, la Place Sainte-Claire, la rue du Jard. La situation se rétablira vers 1 heure du matin. Les pompiers comptabilisent 120 appels.

Source (texte et photographie) : le blog 50 ans de vie rémoise (1950-2000)  d’Alain Moyat

Au premier plan la pharmacie Quirin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *