L’alimentation de Reims en eau fut longtemps très compliquée :

“Un système romain d’aqueducs et un quadrillage de tuyaux de plomb établi au 3ème siècle fut détruit au 12ème siècle suite aux diverses incursions barbares (depuis le 9ème siècle), en particulier, l’aqueduc de la Suippe. Les habitants durent se contenter des puits creusés à travers la ville (autorisations accordées par le Conseil de Ville) sources de maladies et d’épidémies. Les sources de nuisance, dont les fosses d’aisance et les égouts à ciel ouvert, étaient souvent près des puits. En 1665, le Conseil de Ville commença à se préoccuper du problème mais sans suite.

Les fontaines se sont développées au 18ème siècle grâce surtout à l’action du chanoine Godinot, exclu du Chapitre mais très riche (il possédait des vignes). Il était soucieux de l’hygiène de ses concitoyens, il consacra une partie de sa fortune à l’édification de 19 fontaines qui furent surnommées « fontaines Godinot » disséminées dans la cité. Il fit appel au père André Féry 1716-1783) du couvent des Minimes qui avait inventé une machine élévatoire des eaux dont on trouve aussi un exemplaire à Amiens et à Dole. Cette usine fut implantée sur un bras de la Vesle (Rivière Neuve, bras artificiel de la Vesle creusé sur ordre de Sully, première tentative d’apporter de l’eau potable à la ville, sans suite.) En 1747, l’eau était captée au carrefour des actuelles Avenue de Champagne et  Allée aux Moines. Le bâtiment est toujours visible à cet emplacement. On y accédait par la rue du Château d’eau qui a été débaptisée à la Révolution à cause du mot « château » et fut appelée rue de la Machine Hydraulique avant de reprendre son nom. Elle élevait l’eau de 20 mètres grâce à une roue de 24 m de diamètre. Par contrat, elle devait fournir 751 M3 d’eau par jour, ce qu’elle n’a jamais pu faire à cause de fuites nombreuses. En 1813, en honneur du chanoine, on avait envisagé l’implantation d’une fontaine monumentale place de la Couture (place d’Erlon) : on aurait utilisé les 2 figures allégoriques du soubassement de la statue de Louis XV place Royale et surmonté le tout du buste du chanoine (non réalisé) La place Godinot a été inaugurée en 1842. Les fontaines « Godinot » n’eurent plus lieu d’exister lorsque la ville décida la construction d’un réseau public d’adduction d’eau potable commencé en 1844, terminé en 1885 suite à la découverte d’une nappe souterraine en 1874, avec la création du premier puits à Fléchambault pour alimenter 56 bornes puis l’établissement de concessions individuelles (1528).”

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rue de Taissy

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rue de Taissy 49.235807, 4.043366

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *