Place Amélie Doublié

Place Amélie Doublié

–  Doublié, place Amélie (Doyen-) (créée en 1883)
Rappel : Le quartier de l’avenue de Laon n’a commencé à être loti qu’à partir de l’arrivée du chemin de fer en 1856. Marie Josèphe Amélie (04/01/1836-12/05/1878) était la fille de Joseph Doublié (1800/1873 ) qui construisit de nombreuses maisons dans le faubourg de Laon et l’épouse du docteur Octave Doyen (25/05/1831-10/07/1895 ) qui fut maire de Reims de 1881 à 1884. Elle fonda la première école ménagère de France en 1873, installée rue du Champ de Mars. L’école fut transférée en 1880 rue des Boucheries puis en 1910 dans l’ancien lycée de jeune fille. Au début du 20ème siècle, un kiosque à musique était implanté sur la place.

Source : J-C Thuret Reims rues et lieux

Place Amélie Doublié

Rue du Docteur Thomas

Cette carte n’a pas voyagé, pas de date. Collection personnelle

A gauche la place Amélie Doublié

Thomas, rue Docteur [1903].

<=54-56, avenue de Laon, =>71-73, rue Lesage.
Ancienne rue Saint-Thomas, débaptisée sous Charles Arnould.

(1826-1899). Né à Saint-Masmes (Marne) le 30 octobre 1826, décédé à Reims, 15, boulevard des Promenades, le 28 janvier 1899. Jean Alfred Jules Thomas, représenta la ville à l’Assemblée nationale de 1871 à 1876 et à la Chambre des députés de 1876 à 1885 et de 1889 à 1893. Pendant la guerre de 1870-71, le docteur Thomas organisa un service de communication avec le gouvernement de la Défense nationale, malgré l’occupation allemande ; découvert, il fut arrêté et interné à la citadelle de Magdebourg. Il épousa à Reims en 1859 Henriette Ernestine Clémence Rouget (1830-1903), veuve de Paul René Edmond Mahieu. Franc-maçon, le docteur Thomas repose au Cimetière du Nord.

Rue du docteur Thomas
Rue du docteur Thomas