Fontaine des Boucheries

La Fontaine des Boucheries

Cette fontaine a été installée à plusieurs endroits d’où son surnom de « fontaine baladeuse ». Pour en savoir plus cliquez sur cet autre article de Reims Avant => Fontaine des Boucheries  Notez également la présence de la plaque en hommage au docteur Langlet qui a été récemment réinstallée sur une petite stèle, non loins de l’ancien emplacement de cette fontaine.

 

 

Le Cours Langlet : 4 époques

J’ai regroupé dans cet articles les 3 cartes postales anciennes prises d’un appartement de la rue Thiers. A ma connaissance, il n’en existe pas d’autres…?
Elles n’ont pas été prises en même temps.

Sur la première carte postale, nous sommes en pleine Reconstruction de la ville après la guerre 1914-1918, le toit de la cathédrale n’est pas entièrement terminé, par contre le monument aux morts des 132e et 332e RI est en place : il a été installé en 1925.  Vous pouvez voir le monument de plus près sur cet article

Sur la seconde, le toit de la cathédrale est reconstruit, quelques automobiles sont visibles, le poilu est toujours à sa place, il n’a été déplacé place Léon Bourgeois qu’en 1933, la fontaine de Boucheries se trouve alors devant la Chambre des Notaires, on ne peut la voir de cet emplacement mais sur cet article vous pouvez admirer et le Poilu et la Fontaine.

Ces deux cartes postales n’ont donc pu être prises qu’entre 1925 et 1933

Sur la dernière carte postale, la fontaine des Boucheries a été déplacée à la place du Poilu, les automobiles sont un peu plus nombreuses et les arbres ont eu largement le temps de pousser. Le Poilu est maintenant place

Enfin, les photographies actuelles montrent que la fontaine a été à nouveau déplacée, cette fois-ci place Jules Lobet : voir sur le site du Reims histoire Archéologie le récit de son déménagement en 2009 et le plan de ses 3 emplacements successifs

Merci à Alain Guillot pour les deux premières cartes postales

Le Cours Langlet à la fin de la Reconstruction

Photographie ancienne  des années 30-35 de A. Quentinet.

A cette époque, le monument aux morts des 132e-332e Régiments d’infanterie et du 46e Régiment territorial a été érigé sur cette nouvelle voie ouverte dans la perspective de la tour nord de la cathédrale.

Ce monument a été transféré en 1933 place Léon Bourgeois ou il se trouve encore aujourd’hui et remplacé par la fontaine des Boucherie, à son tour déplacée place Jules Lobet pour laisser place au passage du tramway en 2009. Pour en savoir plus sur cette fontaine et ses nombreux déplacements voir l’article de J-J Valette

Cours Langlet depuis le dernier étage d’un immeuble de la rue Thiers

Merci à celle qui m’a permis de réaliser ces photographies du haut de son appartement.

La numérisation de la carte postale ancienne suivante m’a été donnée par Gérald Guillotin de la Chocolaterie des Sacres Vincent Dallet, merci à lui pour ce don… et pour ses chocolats incomparables

 

Cours Langlet

1 – La Fontaine des Boucheries
était  installée au cœur du bâtiment des Boucheries   (1770-1935), elle a été changée de place et mise  dans l’axe (1935-15/4/2009) de la tour nord de la cathédrale et du cours JB Langlet, maire pendant la guerre 14-18 puis, les 15 et 16 avril 2009, la fontaine « baladeuse » [2ème déplacement… mais 3ème changement de « vie »] des Boucheries a été transportée place J. Lobet [syndicaliste cheminot, conseiller municipal d’Ay en 1912 et député de la Marne en 1919]

2 – Monument aux morts de 3 régiments :

  • 132e régiment d’infanterie
  • 332e régiment d’infanterie
  • 46e régiment territorial d’infanterie.

Il a été créé en 1925, a été transféré en 1933 place Léon Bourgeois où il se trouve encore aujourd’hui
[source J-P Husson]

La Reconstruction : cours Langlet et la fontaine des Bouchers, mars 1925

Les 15 et 16 avril 2009, la fontaine « baladeuse » [2ème déplacement… mais 3ème changement de « vie »] des Boucheries a été transportée place J. Lobet [syndicaliste cheminot, conseiller municipal d’Ay en 1912 et député de la Marne en 1919] : E. Leblan en avait fait le relevé en 1880. En savoir plus : voir le site Reims Histoire Archéologie

Le Fontaine ne sera installée dans l’axe du cours Langlet qu’en 1935 quand le monuments du poilu (voir) créé en 1925 sera transféré en 1933 place Léon Bourgeois où il se trouve encore aujourd’hui

Voir aussi le très récent livre de Dominique Potier : Reims 1919-1930, reconstruire la cité ; merci à lui et à Marie-Luce Colas
Crédit photo : Collection Musée Le Vergeur. Tous droits réservés.

Ci-dessous une  nouvelle technique de montage : faites glisser le curseur jaune pour découvrir la totalité de l’image.

.
Reims-Cours-Langlet-mars-fo

Le Poilu et la Fontaine du Cours Langlet

1925 – Le Poilu du 132e RI – Cours Langlet

Le monument aux morts des 132e-332e Régiments d’infanterie et du 46e Régiment territorial a été érigé cours Langlet, nouvelle voie ouverte dans la perspective de la tour nord de la cathédrale. Initié par les architectes Hippolyte PORTEVIN et Max SAINSAULIEU, ce projet avait été repris dans le plan Ford de reconstruction de la Ville de Reims. (source J-P Husson, cliquer pour en voir plus)

Ci-dessous, on peut bien voir l’emplacement de la Fontaine des Bouchers, construite au XVIIe siècle, qui allait être classée monument historique en 1927. La statue a été réalisée par Paul Lefebvre

 Le monument aux morts des 132e et 332e RI a été transféré le 27 octobre 1933 place Léon Bourgeois, où il se dresse encore aujourd’hui.

8-32-poilu-cours-langlet

8-67-poilu-cours-langlet

La fontaine, en 1935, a été déplacée dans l’axe de la tour nord de la cathédrale et du cours JB Langlet, (maire pendant la guerre 14-18), un médaillon à son effigie a été incrusté sur la fontaine.

8-3-fontaine-boucheries

Avril 2009, la Fontaine est déplacée place Jules Lobet pour laisser la place au tramway, le médaillon de J-B Langlet va faire un tour dans les ateliers de la mairie pour être restauré

Fin 2015, le médaillon est installé sur une stèle  sur le côté du cours Langlet :

montage-medaillon-langlet

Pour en savoir plus sur les déménagements successifs de la fontaine : site du Reims histoire archéologie

CPA : collection personnelle

Fontaine des Boucheries

Cette fontaine (1770-1935) se trouvait au centre du bâtiment édifié pour regrouper tous les bouchers de la ville, dispersés depuis la suppression de leur quartier au Grand Credo pour l’aménagement de la place Royale.

La fontaine fut dédiée à Monseigneur de La Roche-Aymon (+ 1777), puis sous la Restauration à Talleyrand son successeur.
Elle fut englobée en 1880 dans les bâtiments de l’École ménagère ; puis transférée en 1935 dans l’axe du cours Langlet nouvellement ouvert. Elle a été à nouveau déplacée pour laisser passer la première ligne de tramway de Reims en 2009.

Source : Les Reims Anciens de la Communauté d’agglomérations de Reims (Inventaire général du patrimoine culturel Région Champagne Ardenne et Reims Métropole.

Elle se trouve donc maintenant place Jules Lobet.

Une médaillon à l’effigie du Docteur Langlet, maire de Reims pendant la première guerre mondiale a été démonté pour la restaurer, il a été remis depuis peu de temps sur une stèle tout près de l’emplacement de la fontaine, cours Langlet

  • Pour en savoir plus sur le déplacement de cette « fontaine baladeuse » et admirer les planches dessinées par E. Leblan voir le site du Reims histoire archéologie et l’album Rha 8, planches 10-11

Cliché Lucien Loth pour la collection « Le Vieux Reims ». Merci à Michèle Hehm. petite-fille du photographe qui a réalisé un site sur son grand-père : Lucien Loth, photographe.

Fontaine des Boucheries
Fontaine des Boucheries

Le Cours Langlet et la fontaine des Boucheries

Historique de la fontaine

Commentaire historique : L’hôpital général abandonna les lieux en 1764.
La ville acquit alors le terrain pour y regrouper tous les bouchers de la ville, dispersés depuis la suppression de leur quartier au Grand Credo pour l’aménagement de la place Royale.
L’acceptation du transfert ne se fit pas sans réticence, et fut conditionnée à la construction d’une fontaine. Elle fut édifiée en 1770 par l’entrepreneur Ponce Barbier, selon un projet de A. Capron.
La fontaine fut dédiée à Monseigneur de La Roche-Aymon (+ 1777), puis sous la Restauration à Talleyrand son successeur.
Elle fut englobée en 1880 dans les bâtiments de l’Ecole ménagère ; puis transférée en 1935 dans l’axe du cours Langlet nouvellement ouvert. Elle devra être à nouveau déplacée pour laisser passer la première ligne de tramway de Reims.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 18e siècle
Date(s) : 1770
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Capron C. (?, maître de l’oeuvre) ; Barbier Ponce (?, entrepreneur)
Justification de l’attribution : attribué par source

Source : Les Reims anciens

Cours Langlet