Boulevard Pommery

Le Goulet-Turpin du 216 boulevard Pommery

Cette succursale n° 106 était située 216 boulevard Pommery, c’est aujourd’hui une boulangerie-pâtisserie qui porte l’enseigne : « Aux fruits de la Moisson ».

On peut remarquer l’agrandissement de la maison (sur la droite) entre l’avant et l’après.

Photo sur plaque de verre : collection privée CC. (Faite dans les années 1930).

 

GT-216bd_Pommery

 

GT-216bd_Pommery3

Boulevard Pommery

Pommery, boulevard [1892].

<= 184-188, rue de Cernay, => 93, boulevard Henry Vasnier.
2170 mètres de longueur.
Ancien chemin de la Procession, portion entre l’établissement Pommery et la rue de Cernay.

(1819-1890). Bienfaitrice. Née au château d’Annelles (Ardennes) le 13 avril 1819, morte à Chigny-les-Roses (Marne) le 18 mars 1890. Jeanne Alexandrine Mélin, veuve d’Alexandre Louis Pommery (1811-1858), dirigea de 1858 à 1890 la maison de champagne fondée en 1836 par Joseph Narcisse Greno. Elle finança de nombreuses œuvres sociales et fit d’importants dons – surtout des céramiques – au musée des Beaux-Arts. Son nom figure en lettres d’or au musée du Louvre pour avoir fait don du tableau de Jean-François Millet : Les Glaneuses. Elle repose au Cimetière du Nord. Après sa mort, l’affaire passa entre les mains de son gendre le marquis Melchior Jules Marie Guy de Polignac (1852-1901) qui épousa Louise Alexandrine Pommery (1858-1922). Ils reposent à Guidel (Morbihan).

Clemenceau, avenue Georges [1930].
<= 31-31 b, boulevard Saint-Marceaux, => 170, boulevard Pommery.
Ancienne avenue de la Suippe.
650 mètres de longueur.
(1841-1929). Homme politique. Né à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) le 28 septembre 1841, mort à Paris le 24 novembre 1929. Georges Eugène Benjamin Clemenceau, médecin, fut maire de Montmartre, député de Paris, ministre de la Guerre et président du Conseil. Le Tigre, qui fut un familier du salon de la comtesse de Loynes, repose à Mouchamps (Vendée), dans la propriété du Colombier.
Source : J-Y Sureau

CPA : collection Pierre Fréville.

C’est sur le boulevard Pommery que se trouvait la caserne Jeanne-d’Arc construite en 1893. Elle se composait en fait de deux quartiers : les quartiers de cavalerie Jeanne d’Arc et Louvois.

La caserne a fermé ses portes en 1992 et fut démolie en 2006. Depuis un nouveau quartier est né.

La vue est prise à l’angle de l’avenue Georges Clémenceau, en direction de Witry-lès-Reims. On peut voir le café « Le Fontenoy » qui est fermé le dimanche.

Boulevard Jamin

Le quartier du Chemin Vert, avenue de l’Yser

Cette vue est prise du boulevard Pommery

Yser, avenue de l’.

<=71-73, boulevard Pommery,=>1, rond-point de la Défense.
Foyer Rémois.

La bataille de l’Yser, fut gagnée en octobre 1914 par les Belges sur les Allemands.

[Sources Jean-Yves Sureau]


-Yser, avenue de l’
Rivière de France et Belgique qui fut le théâtre de combats importants du 18/10/1914 à novembre/1918. La position occupée par l’armée belge et l’armée française a tenu bon pendant toute cette période face aux attaques allemandes. La bataille prit fin avec l’inondation par les Belges de la plaine entre Dixmude et Nieuport. Une brigade de fusiliers marins français commandée par l’amiral Ronarc’h s’y est distinguée.

chemin-vert