Après les premiers bombardements de 1914. Photographie actuelle de janvier 2016

Tronsson-Ducoudray, rue [1842].

<= place Myron-Herrick, => place du Cardinal-Luçon.
130 mètres de longueur.
Ancienne rue de la Poissonnerie.

(1750-1798). Né à Reims le 18 novembre 1750, mort à Sinnamary (Guyane) le 27 mai 1798. Guillaume Alexandre Tronsson, après des voyages d’affaires en Allemagne, en Pologne et en Russie, devint avocat. Il prit comme son frère le nom de Tronson du Coudray que ses descendants portèrent au 19e siècle. Il s’offrit à la Convention pour la défense de Louis XVI et plaida pour la défense de la Reine Marie-Antoinette. Emprisonné sous la Terreur, libéré, il fut élu député au Conseil des Anciens en 1795. Victime d’un Directoire corrupteur, il fut condamné à la déportation, en 1797, en Guyane où il mourut l’année suivante. Il épousa en 1789 Alexandrine Françoise Nau (1770-1846), fille d’un secrétaire du Roi. Jacques de Cazotte a consacré, en 1993, une biographie à l’ancêtre de son épouse Mireille de Laboulaye Un avocat dans la tourmente. Son frère Philippe Charles Jean-Baptiste Tronsson-Ducoudray, né à Reims le 8 septembre 1738, mort célibataire à Papahaunac (Etats Unis) le 11 septembre 1777, officier d’artillerie et de génie, fut général d’artillerie dans l’armée de Washington, et périt au cours de la campagne d’Indépendance américaine, en traversant une rivière à cheval. Il publia en 1772 un Traité d’Artillerie nouvelle. Source : La Vie Rémoise de Jean-Yves Sureau

icon-car.pngFullscreen-Logo
Rue Tronsson-Ducoudray

chargement de la carte - veuillez patienter...

Rue Tronsson-Ducoudray 49.253983, 4.031392

Laisser un commentaire