Un grand merci à Michel Thibault pour ce texte très complet qui a éclairé mes doutes.

 « La rue Thiers, à l’angle de la rue de Talleyrand.

En 1894, Édouard Royer tenait le café situé à l’angle des deux rues.
En 1911, le café était devenu Hôtel-Restaurant de Metz, tenu par Bayle-Dor.
L’immeuble en pierre de taille, dès 1914 fut endommagé, comme 80% des maisons de Reims qui furent détruits par les bombardements de la Grande Guerre. Vers 1930, il fut reconstruit dans un style différent.
L’enseigne, par un jeu de mots du propriétaire « Bayle-Dor » est devenu « A la Boule d’Or« . Une boule dorée se trouvait au dessus de l’entrée du restaurant dont les spécialités étaient : les tripes, escargots et vins de pays.

Au cours des années le restaurant fermé, une agence Adecco, ensuite une agence immobilière Ad-Immo se sont installées.

On remarque au centre de la rue Thiers, les rails de la ligne de tramway Ligne B Faubourg de Laon-Pont Huon. Cette ligne ouverte le 16 octobre 1900 a été fermée le 15 octobre 1939. Actuellement, on trouve sur cet emplacement, la ligne du tramway Citura, au sol engazonné.

Aujourd’hui, depuis novembre 2018, c’est La Louve Rémoise, Artisanat et Créations locales : porcelaine, céramique artisanale, émaux, tenu par Manon Escalle. »

Michel Thibault
Ce passionné d’histoire locale participe régulièrement à des expositions et a déjà, à son actif, quatorze ouvrages que vous pouvez découvrir sur son site http://michelthibaultreims.blogspot.com/

En 1914 :

Vers 1930, A la Boule d’Or, et la photo récente (2015) l’agence immobilière Ad-Immo (montage Béatrice Keller) :

Boule d'Or

Aujourd’hui, La Louve Rémoise :

Une quinzaine d’artisans d’art, artistes, artistes, créateurs de la région. Des pièces uniques ou en toutes petites séries. Des rencontres : les artisans tiennent eux-mêmes la boutique et vous font découvrir leurs multiples techniques et savoir-faire.

icon-car.pngFullscreen-Logo
rue thiers

chargement de la carte - veuillez patienter...

rue thiers 49.258051, 4.028260

Laisser un commentaire