Reconstruction 1919 : deux hangars « Bessonneau » sont installés sur le parvis de la cathédrale. Cet industriel originaire d’Angers spécialisé dans le textile industriel inventa des hangars démontables recouverts d’une bâche de chanvre (notre carte postale). Ils furent souvent utilisés lors des premiers meetings aériens, au début du XXe siècle..

Juste après la Grande Guerre, Bessonneau se lance sur la piste des baraquements de bois qui permettront de reloger les Rémois et leurs commerces.

A noter que la restauration de la cathédrale, un siècle après, n’est pas terminée, pour preuve les échafaudages (visibles sur la droite de la photo actuelle) pour la remise en place de la Grande Rose et de la statuaire de la partie centrale de la façade.

Merci aux membres du Forum Pages 14-18 pour leur aide.

Carte Postale : Editeur-Photographe : Charles Brunel

 

Parvis

Ci-dessous deux photographies de ces hangars (Crédit photo : BDIC). Par contre les annotations sont fausses puisque ce ne sont pas des baraques Adrian et que la charpente de la cathédrale n’a été restaurée qu’à partir de 1924.

Baraque Adrian

Cliquez ICI pour voir à quoi ressemblait une baraque Adrian.

ob_9829ec_32-bessonneau-parvis-ra

icon-car.pngFullscreen-Logo
Cathédrale

chargement de la carte - veuillez patienter...

Cathédrale 49.253689, 4.033785

Laisser un commentaire