La carte postale montre la place Saint-Timothée et la rue des Créneaux vues depuis la rue du Grand-Cerf. Nous sommes en 1919. Les destructions de la Premières Guerre Mondiale ont été très importantes dans l’été 1918, mais la fontaine érigée par le Chanoine Jean Godinot a, à peu près résisté (c’est le petit bâtiment avec l’arcade).

La Reconstruction apportera à la ville de Reims un de ses immeubles les plus emblématiques : la « Pharmacie Dieu-Lumière » que beaucoup appelle encore du nom de son premier propriétaire : « Pharmacie Crombée ». Voir sur notre autre site => Archi-Reims-Déco

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *