Par Thomas Geffrelot

Le portail roman appelé « Porta Pretiosa » est le plus petit des trois portails situés au bras du transept Nord de Notre-Dame de Reims.

La partie supérieure de cette porte montre la Vierge à l’Enfant : ensemble datant de 1160 – 1170 qui garde d’importants vestiges de polychromie.

Le portail était intégré dans la galerie du cloître des chanoines jusqu’au XVIIIe siècle. Cet ensemble est daté du dernier tiers du XIIe siècle.

Source : – Cathédrale.Maisons-Champagne.

– Société des Amis de la Cathédrale. Mais pour en savoir sur cette vierge et la polychromie de la cathédrale, voir dans le site du Rha : la notice 11

La carte postale indique à tort : « Portail Nord » (qui est situé sur la façade de la cathédrale). La Porta Pretiosa est visible depuis la rue Robert de Coucy.

Carte postale : collection Thomas Geffrelot.

[codepeople-post-map]

2 thoughts on “La « Porta Pretiosa » – Portail Roman”

  1. Pourquoi « pretiosa »? Que signifie ce terme? Sans avoir eu recours à un livre d’histoire ou d’art sur la cathédrale, je trouve un dictionnaire latin-français qui donne deux sens à ce qualificatif : l’un, riche, et l’autre, prodigue.
    Comme le mot est au féminin, il qualifie la Vierge Marie à laquelle est dédié l’édifice religieux.
    Selon la tradition chrétienne, Marie – Mère de Dieu (Enfant-Jésus dans ses bras) et Reine du Ciel (elle est assise sur un trône) – distribue ses bienfaits, les grâces qui proviennent de son Fils-Dieu. Elle est donc prodigue de dons; mais pour distribuer, il faut être riche.
    Lors de leurs funérailles, les chanoines passaient sous ce porche et le chapitre les confiaient à Marie (« …et maintenant et à l’heure de notre mort »).
    La sculpture est entourée du rempart d’une ville et de colonnes d’un palais ou d’un temple. N’est ce pas la « Jérusalem céleste » en laquelle chaque croyant espère à sa mort? Les grâces dispensaient par Marie permettent aux fidèles d’accéder au Ciel où l’attend Jésus-Christ triomphant, peint sur le tympan au dessus. Ou bien est-ce un symbole de la « Tour de David », qualificatif attribué dans les litanies de la Vierge et qui fait allusion à une forteresse ? Marie étant la « Porte du Ciel » (les voiles s’ouvrent).
    Les grâces ont une valeur importante, elles ont un prix (pretium, en latin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *